Gabriel R.

J’ai travaillé pendant quatre ans dans un hôpital au sein duquel des avortements étaient réalisés.

Avec des amis, nous avons organisé une chaîne de prière, demandant au Seigneur qu’il n’y ait plus d’avortements, même si cela semblait impossible à vue humaine. Les avortements ont baissé de façon régulière et continue, sans explication particulière. Durant cette période, le nombre d’accouchements est resté stable. Au final, le nombre d’avortements a lui baissé de 70 % en 4 ans, ce qui m’a fait prendre conscience de la force de la prière.