Camille T.

Sage-femme de formation, j’ai toujours été démunie devant les demandes d’échographies de datation avant IVG.

J’avais décidé pendant un temps de recevoir ces demandes en consultation.
Je pensais qu’un vrai accueil des patientes, de leur histoire et de leur souffrance pourrait faire la différence.
La plupart des femmes exprimaient le désir de garder leur enfant à l’issu de la consultation. Malheureusement, sur toutes les demandes, seul un couple avait finalement décidé de garder leur bébé.
Les autres avaient subi des pressions telles qu’ils étaient revenus quand même pour obtenir de l’hôpital une IVG. Mon action n’avait donc que très peu d’efficacité et je ne voyais pas quoi faire de plus.
Après en avoir parlé à des amis chrétiens, nous avons décidé d’organiser un « Jéricho » autour de l’hôpital.
Cette pratique qui fait référence à la prise de Jericho dans la Bible consiste à faire 7 fois le tour d’un terrain en priant. Le but est de consacrer un lieu de péché au seigneur pour qu’il donne la victoire.
Avec 7 ou 8 personnes, nous avons donc discrètement fait 6 fois le tour de l’hôpital en voiture en priant par téléphone avec les autres voitures. Puis nous avons fait le dernier tour tous ensemble à pied.
Un ans après le nombre d’IVG à l’Hôpital avait fortement diminué et ce sans changement de personnel ni d’actions particulières de notre part.
La prière est bien plus puissante que toutes nos décisions. La prière est plus efficace que notre zèle en action.